Dakar : Arrivée installation et premières rencontres

VuedeDakar-TheReturn2Salone

Cela fait un peu plus d’une semaine que je suis a Dakar et il est grand temps pour moi de sortir de la léthargie qu’entraîne la douceur de vivre de la ville et d’écrire un article afin de vous livrer mes premières impression.

J’ai été accueillie par Morel mon ami camerounais, rencontré en Allemagne et il me sert de guide dans la ville bien qu’il soit lui-même expatrié et ne vive pas a Dakar depuis longtemps. Il est étudiant en agronomie et je suis arrivé pendant sa semaine de rentrée mais heureusement pour moi ses professeurs ont décidé de repousser les cours d’une semaine pour cause de Magal, une des fêtes religieuses les plus populaires du Sénégal. Elle a eu lieu le 8 novembre qui a été un jour férié mais nombre de commerçants, professeurs et membres de l’administration ont décidé de faire le pont pour pouvoir effectuer le pèlerinage annuel a Touba, une ville sainte du centre du pays.

Ma première semaine à Dakar n’a donc pas été tellement productive, mais loin de moi l’idée de m’en plaindre. J’avais besoin de cette pause, et de ce sentiment d’être en vacances. Et puis j’ai immédiatement décidé de prolonger mon séjour ce n’est donc pas du temps perdu.
J’étais sensée repartir vers le 23 novembre mais je n’avais pas encore pris mon billet d’avion pour le Ghana afin de me laisser la liberté de changer mes plans, chose que j’ai donc fait : je reste au Sénégal jusqu’au 4 décembre.

Les choses sérieuses commenceront vraiment à partir de cette semaine mais en attendant j’ai pu découvrir le quartier dans lequel j’ai pris mon airbnb et quelque bons plans pour manger dont je vous parlerais dans un autre post.
En parlant d’airbnb : lors de ma rechercher d’un logement à Dakar j’aurais pu choisir d’être hébergée ou un hôtel mais je cherchais un endroit où je pourrais cuisiner, être au calme, et surtout être totalement libre de mes allées et venues sans devoir rendre de compte. C’est pour cela que j’ai opté pour l’annonce de Mao, mon hôte pour lequel j’ai eu un gros coup de sympathie online. Peut-être était-ce le fait qu’il avait écrit qu’il faisait de la musique ou les courtes dreadlocks qu’il arborait sur sa photo ou plus probable encore le prix imbattable pour un appartement si bien situé, en tout cas mon choix a été rapide.. Et nous avons échanger quelques messages début septembre où il me disait être a Paris, mais vie parisienne oblige, nous n’avions pas pu nous croiser.

Du au retard de mon vol je suis arrivée vers les 2h du matin à l’endroit qui sera mon chez moi pour 1 mois accueilli par Mao, qui ne s’est pas plaint une seule fois de mon arrivée tardive et m’a fait faire le tour du propriétaire.
L’impression que j’avais de lui sur internet n’a fait que se renforcer : le gars est tellement tranquille. Et l’appartement qu’il me loue est tellement mieux que ce à quoi je m’attendais.
Il est grand, j’ai un salon, une chambre avec salle de bain et même une salle de bain invité, et je me paie même le luxe d’avoir une terrasse privative avec hamac.

Dakar2017-Thereturntosalone.com
Poseeey dans mon hamac. 🙂

Bien plus d’espace qu il n en faut pour moi toute seule mais je me sens comme dans un cocon.
C est Mao sur un ton d’excuse qui m a fait remarquer qu il n’y avait pas la télé ni l’air conditionné, car les personnes qu il a reçu précédemment se sont plaint de leur absence alors que sur son annonce il est bien précisé qu il n y avait pas les 2. Je le rassurais : l’appartement qu il m’offrait était bien au delà de mes attentes. Et quand 2 jours plus tard j’ai découvert la plage des Mamelles situé a 5 minute de mon chez moi ainsi que le stand du vieux rasta qui loue des parasols vend des boisson fraîches et fait des sandwichs omelettes et frites maison sur la plage cela n’a fait que confirmer ce sentiment.

Petite apartée assez marrante : je savais que Mao faisait de la Musique. Il a même un studio d’enregistrement qui fait face à ma porte d’entrée. Je lui avais demandé s’il avait des vidéos sur youtube, il m’avait répondu que oui et qu il fallait que je tape Mao Sidibe. Et je n’avais pas pris le temps de le faire jusqu’à ce que je parle de lui a mon ami Morel et aux amis qu’il m’a présenté durant la semaine. Et tous me confirmèrent la même chose : Mao est très connu sur la scène sénégalaise. Mais il est aussi tellement humble que je n’en avais pas la moindre idée. Je pense faire son interview durant mon séjour mais en attendant voici son dernier clip :

Et Mao n’a été que la première des rencontres toutes plus exceptionnelles les unes que les autres que j’ai faite cette dernière semaine. Mon séjour au Sénégal s’annonce sous les meilleurs auspices : rencontres , lieux magnifiques, chaleur, musique, poisson braisé, ananas et pastèques à volonté. Que demander de plus?

 

 

Advertisements

One thought on “Dakar : Arrivée installation et premières rencontres

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s